centretarn logo RVB b             logo RIME 2020 contact

LILY BRETT: un 6ème roman enfin traduit en français !

Envoyer Imprimer

lily brettEnfant de Juifs rescapés du camp d'Auschwitz, fille adoptée par la terre australienne puis attirée par les terres occidentales - terres des "découvertes et des émulsions" en cette décennie 1960. Cette Lily Brett, la vraie, devenue journaliste spécialisée en critique musicale nous conte dans son roman Lola Bensky, le récit d'une jeune fille qui ne cesse de se confondre avec son auteure tant Lily s'est inspirée de son expérience personnelle pour brosser le portrait de l'héroïne de son sixième roman.

 C'est le récit d'une australienne nommée Lola Bensky : 19 ans, peu confiante, un peu ronde, aux longs cils noirs, cette journaliste du magazine Rock-Out se trouve propulsée dans un Londres de 1967la scène musicale est grouillante et excitante comme jamais elle ne semble l'avoir été ! Avec pour seul véritable équipement son magnétophone, sa tartine de fond de teint et ses bas résilles, Lola s'en va collecter le témoignage des rockstars, ces idoles de par leur voix, leur guitare, leur look et leurs opinions engagées qu'ils savent mettre en musique autant que mettre en scène.

Subtiles, drôles, personnelles, les questions que Lola adresse à Jimy Hendrix, Mick Jagger, Janis Joplin, Cher, Mama Cass...se reflètent constamment sur elle et à travers elle. Ainsi, de page en page, ce sont les contours de l'héroïne qui se précisent, nous attendrissent parce qu'ils se font l'écho des faits, des douleurs communes - conscientes ou pas - et l'héroïne elle-même en vient à capter les contours de ce qu'elle est, à comprendre d'où elle vient. Et, confrontée à ces "dieux du rock" bien moins armés d'assurance et beaucoup plus sensibles que ce que ce que la scène ne laisse montrer, Lola Bensky parvient à saisir le pourquoi des peurs irationnelles qu'elle ressent secrètement.

 

Lola nous emporte ainsi de star en star, capte des moments de la vie de ses grands noms du rock que l'on pense connaître mais Lola, elle, nous fait entrer dans les vraies coulisses de leur vie. Elle nous emporte dans le temps, un temps qui avance, qui fuit, qui semble manquer de sens, un temps que ces stars qu'elle interviewe tentent vainement de retenir, d'employer pour signifier, clamer, s'affirmer, défendre des valeurs qu'ils pensent être synonymes de "peace & love"...

 

Lola Bensky nous plonge dans une véritable quête identitaire qui surprend le lecteur à chaque virée de page, sans jamais le laisser s'ennuyer, sans jamais le laisser deviner. Etonné, séduit, parfois heurté, mais dans tous les cas on peut difficilement s'arrêter, ne serait-ce que par la beauté et la vérité d'un langage que Bernard Cohen a merveilleusement su traduire en français.

 

Pour en savoir plus : http://next.liberation.fr/livres/2014/05/07/lily-brett-du-ghetto-au-gotha_1012629

 


 

"Lola aimait les mots. On pouvait leur faire confiance. Les verbes et les pronoms ne décidaient pas de but en blanc de ne plus s'adresser la parole : les expressions et les formules consacrées n'étaient pas saisies par la discorde ou la pagaille ; si les syllabes avaient des révélations choquantes à se faire entre elles, cela restait sous le contrôle de Lola. "(p. 153, éd. La Grande ourse, 2014).

 

 

AddThis Social Bookmark Button