centretarn logo RVB b             logo RIME 2020 contact

Auré Héard-Interview

Envoyer Imprimer

aure heard

Auré Héard (Lauréate du Prix des lecteurs du Rime Centre Tarn) recevant son prix des mains de Mme Béatrix Jollet (Adjointe au Maire de réalmont en charge de la Culture et du Patrimoine)

 Earl s Court

Lors de la dernière fête du livre de Réalmont, l'équipe du RIME a eu le grand plaisir de remettre son Prix des lecteurs du Rime Centre Tarn à la castraise Aure Héard pour son premier roman Earl's Court ou La cour des Contes.

Les lecteurs devaient élire l'extrait parmi la dizaine proposée qui leur donnait le plus envie de poursuivre leur lecture…

Le résumé de l'extrait : Le personnage, un acteur en quête d'anonymat découvre , au hasard des rues d'un quartier de Londres une librairie hors du commun tenue par une trentenaire douce et passionnée : Amy. Il est immédiatement happé par cet endroit hors du temps et devient en quelques minutes le spectateur privilégié du lieu...et nous avec !

Bonjour Aure Héard ! Earl's Court est votre premier roman, mais depuis combien de temps écrivez-vous ?
Earl's Court est mon premier travail d'écriture que j'ai commencé en 2010 dans le train que je prenais tous les jours pour aller travailler de Castres à Lavaur. J'ai du m'interrompre à cause de travaux sur la voie et je n'ai repris l'exercice qu'en 2013. Avant ça, je n'avais écrit que quelques textes, mais j'invente des histoires dans mon imaginaire depuis toujours. Cela m'a demandé beaucoup d'efforts pour oser écrire mon histoire sur le papier.

Vous avez choisi de situer cette histoire à Londres, pourquoi ?
Je cherchais en première intention un lieu paisible, un lieu agréable où poser les valises pour un nouveau départ. Lors d'un séjour à Londres j'ai découvert Earl's Court où j'ai séjourné. Je m'y suis tellement plu que j'y suis revenue à chacune de mes visites londoniennes. J'y ai finalement trouvé tout ce que je cherchais, le romantisme des lieux avec ces maisons en briques et ces jardins mystérieux, le calme du quartier à côté de la frénésie de Picadilly, et les quartiers des stars à quelques kilomètres, sans parler des studios de cinéma, tout était réuni. Si bien, que ce qui ne devait être qu'un lieu est finalement devenu le personnage central de mon histoire.

La librairie que vous décrivez dés les premières pages  est un lieu extraordinaire, existe-t-elle vraiment ?
C'est une question qu'on me pose souvent. En tant que lectrice, je suis une amoureuse des librairies. Celle d'Earl's Court est très inspirée des 2 librairies de mon enfance à Castres (Graffiti et Coulier) ainsi que de mes salons de thé favoris (comme Champ du Sud). Je voulais créer ma librairie de rêve, un endroit de rencontres et de partages autour de montagnes de livres avec une tasse de thé chaud à la main.

Que diriez-vous à nos lecteurs pour leur donner envie de découvrir votre roman ?
J'ai avant tout souhaiter écrire un roman qui fait du bien. Mais je crois que ce qui plait le plus aux lecteurs, ce sont les liens sincères entre les personnages, avec son lot de surprises jusqu'au bout, le tout dans un style fluide qui invite les lecteurs à faire partie de cette bande d'amis.

Êtes-vous sur un nouveau projet d'écriture ? Et si oui, pouvez-vous nous en dire quelques mots?
Pas sur un, sur plusieurs ! Tous dans des styles assez différents : un road-trip africain, un roman victorien et même une pièce de théâtre. J'écris au gré de mes humeurs et surtout quand j'en ai le temps. Car si c'est une passion, cela reste avant tout un passe-temps pour moi.

Et vous, quelle lectrice êtes-vous ? 
Une lectrice atypique. Je ne choisis pas mes lectures en suivant les best-sellers ou les auteurs actuels (même si je suis une inconditionnelle de JK. Rowling). La littérature anglaise m'inspire énormément : j'ai commencé avec Agatha Christie et les pièces d'Oscar Wilde (mes mentors) et j'ai découvert par la suite Jane Austen. Actuellement je lis "Ombres chinoises" de Lisa See, que j'avais découvert avec "Fleur de neige". Je recherche avant tout un dépaysement dans mes lectures, autant temporel que géographique et un brin de malice où le lecteur se lance lui aussi dans une quête et ne se laisse pas simplement porter, comme avec Dan Brown ou Joël Dicker. Mes lectures m'ont beaucoup inspiré pour Earl's Court.

Quel est votre dernier coup de cœur littéraire ?
Sans hésiter, Gyles Brandreth, le journaliste de la BBC, auteur de la série littéraire "Oscar Wilde Murder Mysteries" où il fait revivre Le dramaturge avec ses contemporains Arthur Conan Doyle ou Bram Stoker sur fond d'enquêtes policières à la Sherlock Holmes. Un bijou d'humour so british !

 

Un grand merci à Aure Héard ! Vous pouvez emprunter son roman Earl's Court (ou La Cour des Contes) dans votre Réseau Intercommunal des Médiathèques Centre Tarn.

AddThis Social Bookmark Button