centretarn logo RVB b             logo RIME 2020 contact

Sophie Lamoureux-Interview

Envoyer Imprimer

Sophie Lamoureux a reçu le Prix des Lecteurs du Rime jeunesse 2017 pour son conte "La Grande épopée des Chevaliers de la Table Ronde"(Ed° Actes Sud ). Elle a bien voulu répondre à nos questions:

S LamoureuxLa grande epopee des chevaliers de la table ronde 7610

Pouvez-vous d'abord nous parler un peu de vous ?

J’ai 46 ans, je suis l’heureuse maman de deux super garçons, Richard (8 ans) et Charles (3 ans). Tous mes livres, je les écris en pensant d’abord à eux. Enfant, j’adorais qu’on me raconte des histoires ou en inventer. Les livres ont toujours fait partie de ma vie. Ils donnent des clés pour comprendre le monde un peu fou qui s’agite autour de nous.

 

Journaliste de profession, comment devient-on spécialiste dans les documentaires pour la jeunesse ? (Vous êtes aujourd'hui un auteur référent des éditions Actes Sud Junior, avec plus de 10 ouvrages autour de l'histoire et des faits de société )

J’ai commencé dans l’édition en écrivant des documentaires sur le métier de journaliste et le décryptage des médias et de l’actualité. Puis, j’ai délaissé l’histoire d’aujourd’hui pour plonger dans celle d’hier. « Pour savoir qui l’on est, il faut savoir d’où l’on vient ! » a dit quelqu’un. Je crois que c’est vrai. Toutes les périodes m’intéressent, j’aime découvrir chaque jour de nouvelles choses. Et quoi de mieux que de les partager avec le plus grand nombre !

 

La légende du Roi Arthur est votre premier conte, jusqu'à présent vous avez contribué à des documentaires jeunesse. Comment passe-t-on d'un genre à l'autre ?

C’est ma première fiction parue, mais j’avais déjà écrit un récit sur la Première Guerre mondiale. Je l’ai achevé en 2014, trop tard pour être publié. C’était l’anniversaire du Centenaire et les éditeurs croulaient sous les ouvrages sur la Grande Guerre. Il paraîtra en février 2018 chez Talents Hauts et cela me plaît beaucoup de fêter la paix, plutôt que le début de la guerre. J’ai écrit cette première histoire car je venais de finir deux documentaires sur ce sujet et je restais frustrée quant à leur impact sur les jeunes. Des millions de morts, cela ne dit rien à personne. J’ai eu besoin de faire ressentir ce que pouvait être l’horreur de la guerre.

 

Quant à la légende du roi Arthur, j’ai eu envie de l’écrire pour mon fils aîné, Richard. Les histoires de chevaliers disponibles pour sa tranche d’âge le laissaient sur sa faim. Pas assez de géants, de dragons, de combats... Je connaissais les romans arthuriens depuis mes études d’Histoire et je trouvais dommage qu’il n’y ait pas une adaptation pour les 8-12 ans. L’auteur anglais Thomas Mallory m’a offert la solution sur un plateau : des épisodes courts pouvant être lus à haute voix aux enfants ne maîtrisant pas encore bien la lecture et plein de rebondissements pour tenir en haleine ceux qui écoutent et ceux qui lisent seuls.

 

La légende Arthurienne est plus connue en Bretagne que dans notre Occitanie et pourtant vous avez réussi à compiler plusieurs textes anciens pour en faire une aventure captivante, riche d'un univers féerique ? Parlez nous de ce choix.

Les textes de la légende sont comme des pépites protégées par des couches et des couches d’aventures sans grand intérêt. Je suis donc partie en quête des meilleurs épisodes chez un maximum d’auteurs ou bien j’en ai inventés lorsqu’il y avait des trous. Le choix passe par mon filtre : je suis une lectrice comme les autres. Quand je m’ennuie, je ne m’attarde pas. Quand un passage me réjouit, je le garde et je l’exploite.

 

Le personnage d'Arthur est courageux, téméraire et pourtant que d'épreuves l'attendent !

J’ai aimé faire vivre à Arthur de nouvelles aventures inspirées du Chevalier au papegau, écrit par un auteur anonyme. Arthur était à mon goût relégué trop vite au rang de personnage secondaire. Une fois l’épée retirée de l’enclume, il devenait roi et se contentait d’accueillir les chevaliers de la Table ronde. Si son prestige n’a cessé de briller au fil des siècles, c’est qu’il avait dû accomplir de grands exploits, ne croyez-vous pas ?

 

Pouvez-vous nous parler des 2 tomes suivants ?

Le tome 2 est paru depuis octobre dernier. On y retrouve Arthur, mais les grands héros sont Lancelot et Guenièvre. Lancelot surpasse tous les chevaliers et accomplit des exploits prodigieux. Merlin l’enchanteur voit en lui le chevalier du Graal. Seulement, Lancelot voue un amour absolu à la reine Guenièvre, la femme d’Arthur. Y renoncera-t-il pour réussir la quête ? Abandonnera-t-il Guenièvre alors que la jeune reine est contestée et qu’un grand complot la menace de mort ? Guenièvre tient un rôle central dans ce tome 2. J’y tenais absolument car de nombreuses femmes se sont illustrées pendant le Moyen-âge et les romans de la légende d’Arthur ont vu le jour grâce à leur influence. C’est même une femme, Marie de Champagne, qui a donné l’idée de Lancelot à Chrétien de Troyes !

 

Le tome 3 suivra les aventures de Perceval et de Galaad, sans perdre Lancelot, Guenièvre, Arthur et les autres de vue. Mais il est encore en cours d’écriture. Il sera publié en octobre 2018.

 

 

Comment avez vous rencontré Olivier Charpentier, l'illustrateur ?Pouvez vous nous parler de votre manière de travailler entre l'illustrateur et vous ? Par exemple, comment-qui choisit les planches d'illustrations...

Je n’ai jamais rencontré Olivier Charpentier. C’est l’éditeur Actes sud junior qui l’a choisi et travaille directement avec lui. Cela se passe très fréquemment ainsi dans l’édition jeunesse. Il est rare que l’auteur ait son mot à dire sur les illustrations.

 

Quels sont vos prochains projets littéraires ?

J’ai un projet de polar historique aux pays des résistants français. L’histoire me trotte dans la tête depuis longtemps. À suivre...

 

Merci encore à Sophie Lamoureux d'avoir répondu à nos questions. Vous retrouverez "La Grande épopée des Chevaliers de la Table Ronde" parmi les ouvrages du RIME. N'hésitez pas à en faire la demande auprès de nos bibliothécaires.

AddThis Social Bookmark Button